Sélectionner une page

Maya Andersson

Artiste
Née en 1942 à Blonay (CH)
Vit et travaille à Bouliac

« L’art a toujours été pour moi une préoccupation et un repère. Impressionnée par les natures mortes de Morandi, les intérieurs de Marius Borgeaud, le point de vue de Degas, les paysages d’Hodler, la virtuosité de Picasso, la lumière et les matières de Vermeer, la force des compositions de Fernand Léger, j’ai souvent fait des copies, des collages ou des assemblages à partir de certains de leurs tableaux. C’est la peinture qui m’a appris à peindre.

Comment peindre et surtout quoi peindre aujourd’hui ? J’ai l’impression que depuis longtemps on ne fabrique plus que des ready-mades, même si nous les peignons « à la main ».

Chacun de mes tableaux est conçu à partir d’une émotion, d’une anecdote ou d’un souvenir.

Je fais une peinture ordinaire. Je peins des choses qui m’entourent associées à d’autres que je vois dans les musées ou dans les livres. Ces choses ne sont pas représentées par imitation mais plutôt par là où elles font signes. Comme on vide ses poches sur la table en rentrant d’une promenade, les choses sont posées sur le tableau. Cette surface colorée reçoit et fait voir les quelques indices propres à chaque énigme : un oiseau, un papillon, quelques tessons, deux sandales, un chat, une chaise, une figue, un tapis, une table, une tache, un bouquet ou quelques feuilles… On peut aussi y voir ce qu’il y a entre ces choses, entre une figue et un oiseau, entre deux fragments, entre deux chaises, entre le tableau et la fenêtre, entre le sol et la table…

Chaque tableau est un agencement, un collage, une construction qui ne respecte aucun ordre préétabli, aucune règle extérieure à lui-même. C’est une sorte de dépôt (territoire) qui s’organise (se construit) en fonction des choses trouvées et choisies (formes, couleurs, matières). C’est peut-être aussi une machine autonome dont les diverses pièces tiennent ensemble à condition qu’elles soient bien boulonnées.

Les citations et les emprunts avoués dans mes tableaux ont l’avantage de rendre à la peinture ce qui lui appartient.

En toute humilité, mon sujet est la peinture. »

Texte provenant du site de l’artiste :
https://www.maya-andersson.com/

art-cade*
Galerie des grands bains douches de la Plaine

35 bis rue de la Bibliothèque
13001 Marseille, France
Tél. : 04 91 47 87 92

Horaires d'ouverture
Du mardi au samedi de
15h00 à 19h00

art-cade* est membre du réseau

© art-cade* 2013-2020