Diane Guyot de Saint Michel

Artiste
Née en 1980
Vit et travaille à Marseille

Dialogue, confrontation, négociation, conflit : les rapports de pouvoir sont au centre des recherches de Diane Guyot, intégrant le sens même de son engagement artistique. Disons le clairement : à rebours de la dissimulation des rapports hiérarchiques d’exploitation, son travail dynamite les discours trompe l’oeil qui refusent le conflit de points de vue et diminuent notre capacité d’agir.

Il n’est donc pas étonnant qu’elle utilise le pouvoir du langage, énonçant clairement ses objets d’attaque et utilisant les codes visuels de l’affiche,
du t-shirt, du slogan, du graffiti, de l’enseigne et du logo – des terrains de guerre culturelle. La guerre est d’ailleurs le sujet d’une intense recherche de la part de l’artiste (l’édition “Faiseurs d’Anges” de 2005) menée sur le terrain du langage (à l’image des noms de codes imagés des opérations militaires dans “Index War”). Le philosophe Antonio Gramsci avait signalé que les guerres se gagnent sur le terrain culturel et Diane Guyot s’intéresse à des formes spécifiques employées autant par les structures de pouvoir (les chorégraphies anti-émeutes, les systèmes de détection de visages) que par des stratégies de résistance (le design amateur, l’auto-gestion, les parloirs sauvages des prisons, les mouvements d’occupation des places publiques).

C’est une guerre visible sur les murs d’une ville aussi, car l’enjeu est territorial : l’artiste détourne le répertoire visuel de la contestation populaire, à l’image d’une conquête du territoire menée avec des bannières criardes de catch mexicain où sont imprimés les portraits des hommes “sans visage” les plus riches de la planète. Qui plante son drapeau dans ce cas ? L’artiste joue du langage, transformant alors le logo de Bank Of America (BOA) en un étrange serpent, ou en pro- posant aux licenciés de l’usine de bières irlandaise Beamish à activer une brasserie coopérative “Be Amish”. Tout l’enjeu du travail de Diane Guyot est là, dans une ambiguïté qui lui permet d’être claire tout en rendant plus complexes les liens entre notre monde socio-économique et l’histoire culturelle.

Texte de Pedro Morais, 2015

Exposition 2013

Exposition Donut Forget 2016

Exposition La Salle blanche acte 1 2018

art-cade*
Galerie des grands bains douches de la Plaine

35 bis rue de la Bibliothèque
13001 Marseille, France
Tél. : 04 91 47 87 92

Horaires d'ouverture
Du mardi au samedi de
15h00 à 19h00

Inscrivez-vous à notre newsletter
(bientôt disponible)

Votre e-mail

Inscription

art-cade* est membre du réseau

© art-cade* 2013-2020