art-cade*

URL: art-cade.net/art-cade/?Ev%C3%A8nements_%C3%A0_venir

Evènements à venir 

André Ravéreau, leçons d'architecture

Exposition hommage du 1er mars au 13 avril 2019

Vernissage le 28 février 2019.

Dossier de presse

André Ravéreau, c’est d’abord un regard. Un regard que le grand âge a aveuglé sans rien lui enlever de son acuité. André Ravéreau, ce sont d’innombrables dessins où un oeil se promène, attentif au moindre détail, tout autant qu’à l’horizon au-delà. André Ravéreau, c’est une capacité rare à voir à la fois au près et au loin, le singulier et l’intemporel, ce qui change et ce qui reste, et comment l’alliance des lois de la statique et de l’équilibre, universelles, se conjuguent avec la variable de la latitude pour orienter le geste architectural.

Grand observateur de la Méditerranée où il vécut et travailla la plupart de sa vie, André Ravéreau a su lire et relire l’architecture traditionnelle comme nul autre ; il en a relevé les pertinences constructives, l’adaptation fine aux usages et aux climats, mais aussi l’équilibre «sans ornementation» et la troublante beauté dont témoignent les magnifiques photographies de sa compagne et collaboratrice, Manuelle Roche, l’oeil de l’oeil, celle qui sut si parfaitement fixer sur le négatif ces subtilités constructives savoureuses que voyait André Ravéreau.

Ce regard particulier a généré une oeuvre importante ainsi qu’une école ou plutôt un atelier-école : l’Etablissement Régional Saharien d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement, plus communément nommé « l’atelier du M’Zab », lieu dans lequel l’apprentissage se faisait par l’expérience physique et sensible du site et la transmission continue d’un enseignement hors cadre, essentiellement oral, visant à exercer le regard pour mieux extraire le sens de la forme.

Nourrie du fonds d’archives accumulé par André Ravéreau et Manuelle Roche, puis développée sous l’égide de l’association ALADAR (Association Les Amis d’André Ravéreau), l’exposition s’appuie sur une mine de supports de toutes natures: dessins, photographies, enregistrements audio et vidéo dont de nombreuses démonstrations filmées par les stagiaires. Ils permettent de présenter, pour la première fois, de multiples travaux et thématiques inédits, sur lesquels réfléchissait André Ravéreau jusqu’à ses derniers jours.

Autour de l’exposition: trois rencontres de prévues en compagnie notamment de Maya Ravéreau. (dates et lieux communiqués ultérieurement).

Une exposition à l’initiative de Maya Ravéreau réalisée par l’association ALADAR. Commissariat : François Cadiou, Jeanne Marie Gentilleau, Marta Pop.


 


 

Samedi 2 Mars 2019, 14h-18h30

Le collectif RYBN et La Membrane en partenariat avec le séminaire Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques (PRISM/IMéRA) :

La balade-workshop Offshore Tour / Marseille propose une exploration psycho-géographique de la ville de Marseille et une pratique d’investigation et contre-surveillance dans le milieu urbain par rapport aux réseaux mondiaux de l’évasion fiscale. Cette expédition est basée sur l’Offshore Tour Operator : un prototype de dérive psychogéographique assistée par GPS qui oriente le marcheur selon les adresses puisées dans la base de données des Offshore Leaks (comprenant les Offshore Leaks, les Bahamas Leaks, les Panama Papers et les Paradise Papers) géolocalisées par le collectif RYBN. 

RYBN propose aux participants d’arpenter la ville pour retracer les lieux liés à ces sociétés écrans, entreprises fantômes et prête-noms en suivant les instructions de l’audio-guide, et à l’aide d’une boussole. Après une introduction aux techniques du Offshore Tour Operator, lesm participants partiront à la recherche des adresses des agents de la finance de l'ombre pour photographier l’entrée, décrire les lieux, observer les boites-aux-lettres et interphones, vérifier si le nom de l'entité offshore s’y trouve encore et prendre des notes sur le chemin parcouru jusqu'à elle, et pourquoi pas, laisser un message.

Offshore Tour Operator fait partie du projet The Great Offshore : une œuvre documentaire qui nous immerge dans les profondeurs de la finance de l'ombre en rassemblant, sous la forme d'une encyclopédie, des documents, des récits, des images et des objets glanés au cours de voyages dans différents paradis fiscaux. 

Offshore Tour / Marseille est organisé en partenariat avec le séminaire Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques(PRISM/IMéRA). Le collectif RYBN y présentera son travail le mercredi 27 février, à 10h, dans la séance Contrôle et contre-contrôle sonore de l’espace avec Juliette Volcler. 

Déroulement :

14h : arrivée des participants, discussion et présentation du projet

Distribution de l’équipement, installation de l’application

Analyse carte de Marseille et répartition des balades

15h : départ des balades 

17h : retour, thé et discussion collective

 

PAF : 5 euros

Places limitées. Réservations : lamembrane999@gmail.com

 

Des téléphones portables Android, des boussoles et des casques audio seront mis à disposition des participants. Vous pouvez utiliser et amener votre téléphone Android, si vous en possédez un. Merci également de vous munir de quoi noter, dessiner et documenter la dérive : appareils photo, enregistreurs sonores, ou tout autre appareil d'enregistrement sont les bienvenus.

 

RYBN est un collectif artistique extra-disciplinaire et groupe de recherche fondé en 2000 et basé à Paris. Il réalise des installations, des performances et des interfaces faisant référence aux systèmes codifiés de la représentation artistique (peinture, architecture), des contre-cultures ainsi qu’aux phénomènes humains et physiques (géopolitique, socio-économie, perception sensorielle, systèmes cognitifs). Leurs projets ont été présentés dans plusieurs expositions et festivals en France et à l’étranger, récemment au ZKM Karlsruhe ; Spektrum, Berlin ; Espace Multimedia Gantner, Bourogne ; Eastern Bloc, Montreal ; Jeu de Paume, Paris; Casa Tres Patios, Medellin ;  Gaîté Lyrique, Paris. 

 

La Membrane est une série d’événements dédiée au son et à l’écoute dans la pratique artistique. Initiée par Lucien Gaudion à Marseille, La Membrane propose des formats différents (concerts, installations, séances d’écoute etc.) en se déplaçant d’un contexte à l’autre selon les spécificités des artistes et des projets invités.

 

Le séminaire Pratiques de l’écoute, écoute des pratiques est co-organisé par le laboratoire PRISM (AMU/CNRS), l’IMéRA et cordonné par Jean Cristofol, Elena Biserna, Christine Esclapez et Peter Sinclair. Un mercredi par mois, le séminaire invite un théoricien et un artiste à croiser leurs perspectives sur l’écoute et les différentes pratiques qui à la fois supposent, engagent et déterminent des formes d’écoute.